La MAISON du MONDE - EVRY
rechercher
Accueil > Événements > LES SEMAINES DU CONSOM’ACTEUR > La Foncière Terre de liens : "Quelle agriculture voulons-nous pour notre (...)

La Foncière Terre de liens : "Quelle agriculture voulons-nous pour notre alimentation de demain ?"


lundi 3 juin 2019, par Marie PONROY

Lundi 20 mai 2019 de 19h à 21h - Avec Karim Sellami, animateur bénévole du groupe local Terre de liens Val d’Yerres – Val de Seine

Aujourd’hui c’est plus de 200 fermes qui disparaissent chaque semaine en France, notamment au profit d’exploitations agro-industrielles toujours plus grandes ou bien ces espaces agricoles et naturels sont recouverts de béton et de bitume. De plus, 30% des agriculteurs vont partir à la retraite sans trouver de repreneurs.
Devant ce constat, s’est créé en 2003, la Foncière Terre de liens dont le siège est à Crest dans la Drôme. L’objectif de l’association est d’agir concrètement pour la préservation des terres agricoles afin d’éviter leur disparition. Grâce à de l’épargne solidaire et du don de citoyens, Terre de Liens rachète des terres agricoles en risque de disparition près de chez nous pour permettre à ces terres de sortir définitivement du marché spéculatif et conserver ainsi leur vocation agricole. Ces terres sont ensuite louées avec un bail rural environnemental signé pour toute la durée d’activité agricole du paysan qui s’engage à une démarche respectueuse des sols, de la biodiversité et de l’environnement.

Depuis 2008, l’association a racheté 180 fermes, a aidé à l’installation de 260 fermiers en bio, en privilégiant une agriculture de proximité et des fermes à taille humaine. Aujourd’hui Terre de liens c’est aussi 29000 membres. Elle a créé en Ile de France des couveuses "Les champs des possibles" qui met à disposition quelques ha pour accompagner des jeunes, ayant suivi une formation agricole sans être issu du monde agricole, à s’installer en maraîchage bio en se formant au métier de paysan et ainsi tester leur activité pendant un à trois ans (par exemple à la ferme de Toussacq en Seine et Marne depuis 2011).
En Essonne, 4 projets soutenus  : une cressonnière à Saint-Eloi, 2 fermes à Milly-La-Forêt, la ferme de l’Envol à Brétigny s/Orge qui prévoit la récupération d’eau grâce aux toits des bâtiments d’Amazon…

Au quotidien, en région, les bénévoles des groupes locaux agissent auprès des décideurs locaux, des agriculteurs, sensibilisent les citoyens. L’association Terre de liens forme ses bénévoles à la communication, à la veille foncière, à la recherche de mécènes.
Entre autre, la mission des groupes locaux est de surveiller les terres de leur région qui peuvent devenir des pistes foncières comme ici en territoire de l’Essonne : Saint-Germain-Lès-Arpajon, Bruyères le Chatel, Fleury-Mérogis, Longpont-sur-Orge. Ils organisent des mobilisations, alertent comme à Crosne par exemple sur un site existant pour protéger un chantier d’insertion professionnelle en maraîchage bio du projet municipal de construction d’une déchetterie à proximité, ou bien encore gardent un œil très vigilant sur le Cirque de l’Essonne, un site préservé au milieu de la zone urbaine de Villabé, Lisses, Corbeil-Essonnes (face aux anciennes cités Darblay) un vaste espace circulaire serti par des bois, maintenu cultivé.

Terres de liens en tant qu’organisation paysanne s’est engagé dans le Collectif "Pour une autre PAC". Elle sensibilise les citoyens sur les questions de la Politique Agricole Commune qui est le plus gros budget de l’Europe. La PAC Créée par le Traité de Rome en 1957, est mise en œuvre en 1962. A l’origine, la mission de la PAC était de produire suffisamment pour nourrir l’Europe à des prix raisonnables et garantir la stabilité des marchés. L’objectif sur l’approvisionnement alimentaire pour la période d’après-guerre est atteint depuis longtemps, mais aujourd’hui, malgré de nombreuses réformes, la PAC en soutenant essentiellement la productivité agricole intensive répondra-t-elle au défi de sécurité alimentaire du XXIe siècle.
La PAC est modifiée tous les 7 ans, la prochaine réforme est donc prévue en 2021. C’est l’opportunité de réinsuffler à la PAC un véritable enjeu de société pour une agriculture plus respectueuse de l’environnement et une juste rémunération des producteurs en transformant la PAC en un nouveau PAACTE (pacte fondé sur une nouvelle Politique Agricole et Alimentaire Commune)
La PAC représente 50 milliards du budget européen, 9 milliards pour la France (1er bénéficiaire des pays européen). Aujourd’hui les agriculteurs ne vivent pas de leur production mais des subventions. Les aides financières sont très inégales selon le type de production, le maraîchage étant le moins soutenu, la viande bovine et le lait sont les mieux dotés en subventions.
Le collectif "Pour une autre PAC" demande une vraie réforme pour transformer ce modèle afin de le rendre plus équitable, plus solidaire et plus vertueux pour l’environnement, ainsi 12 propositions sont classées en 3 axes pour une PAC durable : Citoyens et alimentation, Transition écologique, Paysans et fermes.

Karim Sellami à travers son exposé sur La Foncière Terre de liens est la preuve que de simples citoyens qui s’impliquent de façon concrète pour changer le système en profondeur peuvent être des moteurs importants de la nécessaire transition écologique.

Pour en savoir plus :

Terre de liens
https://terredeliens.org/

Un nouveau groupe vient de se créer sur Grand Paris Sud.
http://www.terredeliens-iledefrance.org/grand-paris-sud-nouveau-groupe-local/

Couveuse coopérative en Ile de France "Les Champs des possibles"
https://www.leschampsdespossibles.fr/

La Plate-forme "Pour une autre PAC" se mobilise
https://terredeliens.org/la-plateforme-pour-une-autre-pac.html

La PAC expliquée avec humour par Nicolas Meyrieux /7.52 mn
https://pouruneautrepac.eu/nicolas-meyrieux-vous-presente-la-campagne/




Voir en ligne : Terre de liens Ile de France









__________Ouvrages


Vous pouvez consulter la base de données bibliographique de tous les centres Ritimo, dont celui de La Maison du Monde, en cliquant sur le logo RITIMO : RITIMO
et/ou joindre le
CENTRE DE DOCUMENTATION
de la Maison du Monde

Suivez-nous sur :

Facebook Dailymotion flux RSS

faire un don